La paralysie de la corde vocale

Une modification de la voix aux multiples causes

La paralysie d'une corde vocale peut avoir plusieurs origines et sa survenue nécessite la pratique de différents examens pour en rechercher la cause.

La plus fréquente d'entre elles est une atteinte virale . Certaines maladies de la glande thyroïde peuvent endommager le nerf de la corde vocale, dit nerf récurrent.

Ce nerf peut également être atteint lors d'une chirurgie cardiaque, pulmonaire , ou thyroïdienne ou lors de certaines maladies neurologiques.

Les conséquences

Cette paralysie va générer une fermeture incomplète des cordes vocales à la phonation et à la déglutition.

La toux peut être altérée et manquer d'efficacité. Cela va entraîner une modification plus ou moins importante de la voix avec changement de hauteur associée à une bitonalitéperte d'intensité,  difficultés à s'exprimer dans le bruit , essoufflement, voix rauque et soufflée.

 

Il peut également exister des fausses routes à la déglutition des liquides.

L'évolution

Un certain nombre de ces paralysies, du fait de leur origine, ne récupéreront pas sur le plan moteur alors que d’autres ne récupéreront que partiellement.

L’absence de récupération du mouvement de la corde ne signifie pas absence de récupération de la voix car la corde saine compense. 

Le délai de récupération vocale est difficilement prévisible. Cela peut varier de quelques semaines dans le meilleur des cas à 8 ou 9 mois dans d’autres. 

Le traitement

De nombreuses solutions existent pour remédier à une paralysie de la corde vocale afin de permettre la récupération de la voix.

  • La rééducation orthophonique est la première de ces solutions et celle qui doit être proposée en première intention. Elle doit être mise en œuvre rapidement après l’annonce et la constatation de la paralysie. 

  • En cas d’urgence à récupérer une voix normale rapidement ou en cas de résultat insuffisant de la rééducation, il peut être proposé des techniques  de médialisation de la corde paralysée. Soit par une augmentation de volume cordal en injectant un produit volumateur, soit par rapprochement de la corde paralysée sur le plan médian par la pose d'un implant.

  • Comme la rééducation, ces techniques permettent une bonne fermeture glottique en phonation et la normalisation de la voix .

La prise en charge orthophonique

Elle doit démarrer le plus précocément possible, dès que le diagnostic est posé (et non après constat d'absence de récupération spontanée!). Cette rééducation n'a rien à voir avec celle proposée lors d'un trouble fonctionnel de type forçage vocal. Relaxation, travail sur le souffle et sur la posture ne seront donc pas abordés en 1ère intention. De même il faut impérativement se méfier des techniques qui utilisent la fermeture glottique d'effort car elles sont susceptibles de provoquer un comportement de serrage laryngé et de forçage. 

  1. L'objectif premier  est de retrouver une fermeture glottique efficace. Les exercices spécifiques (chaînes d'occlusion à la paille de B. Amy de la Bretèque, blocages légers pour les paralysies modérées) visent donc à mobiliser la corde saine pour qu'elle vienne s'accoler à la corde paralysée. Des manipulations laryngées pourront être associées pour améliorer la fermeture et permettre la sonorisation. 

  2. Une fois l'accolement cordal obtenu, on recherchera une stabilisation du son et une bonne souplesse vibratoire sur la base d'exercices de phonation douce (sons dans la paille, consonnes constrictives sourdes-sonores, utilisation du resserrement ary-épiglottique "twang", etc)

  3. La souplesse mélodique est ensuite abordée à partir du mécanisme 2 (voix de tête) qui est le plus souvent préservée dans les paralysies récurrentielles. 

  4. Enfin le travail de la puissance vocale est proposé en tenant compte de la tonicité du plan glottique (en cas d'absence de récupération nerveuse) car il ne permet pas toujours de supporter la pression expiratoire nécessaire à la production d'un son fort. L'ancrage corporel et le soutien costo-abdominal sera alors d'une grande aide. 

 
Nous contacter