Vos stratégies

utiliser sa voix peu mais souvent

Les on-off trop longs sont nocifs pour la voix. Une inactivité vocale prolongée ou intensive suivie d'un mutisme complet durant des heures peut générer une fatigue vocale. En toute chose l'équilibre est souhaitable.  La fonction crée l'organe... des cordes vocales entraînées seront plus performantes que des cordes vocales sous utilisées. En les stimulant, vous lez rendrez plus endurantes.

Economiser sa voix

Grâce à des stratégies, il est possible de modérer votre charge vocale. A vous de jouer! Vous vous apercevrez vite que de nombreuses prises de paroles peuvent être évitées ou limitées (éviter les redondances, faire redonner les consignes par un tiers, utiliser un micro, etc.) Parler moins longtemps, moins fort et moins souvent permet aux cordes vocales de récupérer.

réguler la respiration

N'allez pas au bout de vos réserves respiratoires lorsque vous parlez. Cela contribuerait à développer des tensions parasites au niveau du larynx. N'hésitez donc pas à entre-couper vos phrases pour respirer régulièrement. Des phrases trop longues vous contraindraient à une respirations anarchique et nocive.

utiliser des stratégies vocales

Plutôt que parler plus fort en poussant la voix dehors, mettez en place certaines stratégies saines  :

 

  • ralentissez le débit de parole

  • allongez la durée des voyelles comme si vous chantiez

  • articulez davantage verticalement en mobilisant bien la mâchoire inférieure et en faisant résonner le son dans la bouche 

  • ne sur-articulez pas les consonnes et n'étirez pas les commissures labiales horizontalement

  • accrochez la voix au palais, parlez devant,, n’engorgez pas la voix

adapter l'effort aux besoins

Sur une échelle de 1 à 10 demandez-vous quelle énergie vocale nécessite la situation de parole. Cela vous permettra de vous économiser ou au contraire de mobiliser vos ressources pour accompagner le geste vocal.

 
Nous contacter