La glande thyroïde

La glande thyroïde est située en avant du larynx à l’intérieur duquel sont situées les cordes vocales . Il existe sur le plan anatomique des rapports étroits entre cette glande et les nerfs récurrents chargés de la mobilité des cordes vocales.

Certaines affections de la glande thyroïde peuvent rarement entraîner une modification de votre voix, soit du fait du volume anormal de cette glande ou du fait de nodules présents dans la glande qui peuvent comprimer un des deux nerfs récurrents.

A la suite d’une intervention chirurgicale sur la glande thyroïde, malgré toutes les précautions prises, votre voix peut se trouver  modifiée en post-opératoire de façon plus ou moins durable. Votre chirurgien examinera vos cordes vocales dans les jours suivants l’intervention et vous informera sur la cause de cette dysphonie. Il peut s’agir d’un simple enrouement passager pendant quelques jours, lié à la présence de la sonde d’intubation dans le larynx pendant la durée de l’intervention.

Plus rarement (2 à 5% des cas ), une corde vocale peut avoir subi un léger traumatisme entraînant  une paralysie. Votre voix va manquer de puissance et va apparaître plus ou moins soufflée et fatigable. Il peut ,en outre,  exister dans ce cas des fausses routes lors de la déglutition de liquides. Cette paralysie de la corde vocale est généralement transitoire  mais il est souvent difficile d"en prévoir le délai de récupération.

La chirurgie thyroïdienne

La paralysie cordale

Une prise en charge orthophonique vous sera prescrite en cas de troubles vocaux et il est important de débuter cette prise en charge rapidement. Cette rééducation a pour but de vous aider à retrouver une voix plus confortable et de meilleure qualité permettant d’attendre le retour à une mobilité normale de la corde. Elle a également pour but d’éviter que ne s’installe un forçage vocal et de prévenir les fausses routes à l’alimentation si elles existent.

Il est important de savoir que l’on peut récupérer une voix quasiment normale tout en ayant une corde vocale paralysée grâce à la compensation par la corde saine. En cas d’amélioration insuffisante de la voix après une quinzaine de séances  de rééducation, il existe différentes solutions pour récupérer une voix de bonne qualité, soit par la mise en place d’un implant qui médialise la corde vocale paralysée, soit par l’injection d’un produit volumateur dans la corde.  Ces deux techniques, qui peuvent se réaliser sous anesthésie locale, visent à rapprocher la corde  immobile de la corde saine pour restaurer une vibration normale

... il faut parler ! Sans forcer mais en sonorisant si cela est possible afin d'éviter qu'une asthénie s'installe au niveau des muscles laryngés. Si vous sentez que vous forcez, réduisez la pression d'air que vous envoyez à vos cordes vocales, quitte à perdre en audibilité. Le forçage ne ferait qu'induire une habitude nocive difficile à corriger par la suite. 

Respectez les clés du confort vocal afin d'optimiser vos conditions de parole, votre environnement, votre comportement et vos habitudes. 

 

La prise en charge doit se faire par une orthophoniste spécialisée dans les troubles vocaux et est basée sur la restauration d'un bon accolement sur le plan cordal et l'évitement d'un comportement de forçage associé. En outre, cette prise en charge est très différente de celles des dysphonies dysfonctionnelles (liées à un malmenage vocal) et n'est donc pas basée sur une modification du geste vocal (relaxation, travail postural, souffle, etc.) mais sur une restauration de la fermeture glottique et une optimisation du geste

En attendant la rééducation

    Nous contacter